[Roman] Vivants, Isaac Marion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Roman] Vivants, Isaac Marion

Message par Mi le Mar 14 Aoû - 15:59

Présentation de l'éditeur:R a une vie compliquée. Il n'a pas de nom, pas de souvenirs ni de pouls. Mais il rêve.
R est un zombie et il est un peu différent.
Dans les ruines d'une ville à l'abandon, R rencontre une fille. Elle s'appelle Julie et elle est aux antipodes de ce qu'il connaît. Elle est vivante, palpitante. C'est un jaillissement de couleurs dans un camaïeu de gris. Sans vraiment savoir pourquoi, R choisit de ne pas la tuer. Et c'est le début d'une étrange relation, à la fois tendre et dangereuse.
Jamais cela n'était arrivé. R bafoue les règles des Vivants et des Morts et défie la logique, mais il ne peut plus se contenter d'une existence vouée à la mort. Il veut respirer à nouveau, il veut vivre, et Julie va l'aider. Mais leur monde ne se laissera pas transformer sans combattre.






Ce bouquin, ça fait un bail que j'en entends parler. Après tout, une histoire d'amour avec du zombie dedans, ça doit valoir le coup, non? Et plus ça allait, plus j'en entendais du bien. mais j'avais un peu peur quand même du coté romantique de la chose, et puis bon, sur la couverture, on a quand même Stephenie Meyer qui brame que c'est l''histoire d'amour la plus romantique qu'elle ait jamais lue. Quand on aime aussi peu Twilight que moi, ça a de quoi filer des frissons dans le dos.

Mais, la dernière fois que je suis allée me pinter la tronche aux Caves Alliées, le tavernier le tenait dans ses blanches mimines, et puis, comme il a voulu me le prêter...bin, j'allais pas dire non (oui, je suis une fille facile, je sais).

Et je l'ai fini en deux soirée. Détail qui a son importance, sachant que quand je l'ai ouvert, j'étais bien partie pour le finir, tellement la première moitié du bouquin m'a plu. Oui, mais voila, la deuxième un peu moins. Détaillons donc un peu tout ça.

Au début, tout va bien. L'écriture a la première personne, nous plongeant direct dans la tête de R le zombie, passe toute seule. Parce que donc, R est un zombie qui pense (non parce que 300 pages de "braaaaaiiiinnsss", ça aurait été moins glop, tout de suite). Bon, ok, il pense beaucoup a la bouffe, au sang, et à ce genre de choses, mais il pense aussi a ce qu'il était avant, bien qu'il ne se souvienne pas de la vie qu'il menait avant d'être Mort. Non, il réfléchit à son humanité et pleure dessus. La mascarade de communauté que maintiennent les Osseux, plus vieux zombies du coin, tellement décomposé qu'il ne sont plus que squelettes, n'est pas pour l'aider a combattre sa mélancolie, qu'il traine avec sa carcasse dans l'aéroport ou ils ont élus domicile.

Mais il aurait continué, si le destin n'avait pas mis Julie sur sa route. Julie, humaine, lumineuse, Vivante, et surtout, petite amie de Perry, dont R viens de manger le cerveau (avouez, c'est la rencontre la plus romantique du monde). et si les zombies aiment les cerveaux des gens, c'est pour l'étincelle de vie qu'il leur apporte. Sauf que la, R va avoir droit à un peu plus que ça.

Soyons honnêtes, le sujet est super bien maîtrisé; l'organisation des Zombies, leur motivation, leur échelon sociale, tout en fait un des romans du genre parmi les plus originaux qu'il m'ait été donné de lire. En plus, c'est rudement bien amené, en tout cas, j'ai pas eu un seul instant de WTF durant les 150 premières pages.

C'est après que ça se gâte. A cause du sucre. Ça colle, ça dégouline, et du coup, j'ai perdu un peu le fil, parmi tout ces bon sentiments. Pas que je sois hermétique au sentimentalisme, mais ce qui m’intéressait le plus passe du coup au second plan, et on a droit à quelques raccourcis et une fin ultra niaise, au point que Disney doit en être vert. Dommage, parce que tout le reste est bon. Même son début d'explication de l'épidémie était intéressant, mais aurait vraiment mérité qu'on s'y attarde. De plus, le style est assez agréable pour que ça se lise tout seul, simple et sans trop de chichis, avec quelques jolis phrases ici et la!

Malgré ce petit problème de sucre a vous filer des caries, c'est un livre que je conseillerais quand même au plus grand nombre, des amateurs de romantisme, aux amateur de fantastique, en évitant quand même les acharnés des théories scientifiques!


Citation: " Je veux changer de ponctuation. Je rêve de points d'exclamations, mais je me noie dans des ellipses..."

_________________
"Bordel de foune de baraque à frites tenue par des chinetoque dysentriques! Quelle merde!"
avatar
Mi
Admin

Nombre de messages : 1542
Age : 33
Date d'inscription : 07/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://littherature.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman] Vivants, Isaac Marion

Message par Myschka le Sam 18 Aoû - 3:28

ça a l'air intéressant mais la deuxième partie du bouquin me fait un peu peur, quand même :/ mais bon pourquoi pas, hein...j'ai juste du mal à associer guimauve ensuquée et zombies, et puis c'est dommage de tomber dans le Disney avec un sujet aussi riche...

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman] Vivants, Isaac Marion

Message par Mi le Lun 20 Aoû - 15:30

Non mais le pire, c'est que ça passe limite tout seul, cette partie, vu que le mec a quand même une écriture super agréable. Faut juste pas avoir peur de l'overdose de sucre x)

_________________
"Bordel de foune de baraque à frites tenue par des chinetoque dysentriques! Quelle merde!"
avatar
Mi
Admin

Nombre de messages : 1542
Age : 33
Date d'inscription : 07/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://littherature.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman] Vivants, Isaac Marion

Message par Myschka le Ven 5 Oct - 4:39

Alors, je viens de le terminer et comme je l'ai lu d'une traite, le sentimentalisme de la deuxième partie ne m'a pas (trop) gênée, puisque comme tu dis le style est super agréable. En-revanche je te rejoins sur la fin, WTF au possible. Le bouquin était super jusque là, et pour le coup ça gâche un peu tout, et en plus d'être niais, je trouve ça tellement TROP facile. Voilà, c'est too much. Dommage...

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman] Vivants, Isaac Marion

Message par Mi le Sam 6 Oct - 12:22

Avoue, toi aussi la fin t'as donnée l'impression de t'etre roulée dans de la guimauve fondue uu

Cela dis, je sais pas toi, mais le pire c'est que son idée pour guérir les zombies, elle était pas si mal au final, hein, c'était juste terriblement mal fait, et, en y réfléchissant, la fin m'a donnée l'impression d'avoir été torchée , comme s'il avait plus d'idées, ou plus l'envie...

_________________
"Bordel de foune de baraque à frites tenue par des chinetoque dysentriques! Quelle merde!"
avatar
Mi
Admin

Nombre de messages : 1542
Age : 33
Date d'inscription : 07/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://littherature.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman] Vivants, Isaac Marion

Message par Mab le Sam 20 Oct - 20:34

Ah mon dieu ce bouquin....j'avais feuilleté les premières pages plusieurs fois en allant à la FNAC, mais mon horreur viscérale des zombies fait qu'au final je l'ai jamais lu ^^; (pis bon pareil, l'idée d'une histoire d'amour et la mention de Meyers, ça m'a fait fuir)

Mais vu ce que vous dites pour l'aspect sucre, ça me tente vraiment plus ^^,

avatar
Mab
Dos de Paquets de Céréales

Nombre de messages : 27
Age : 28
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman] Vivants, Isaac Marion

Message par Mi le Dim 21 Oct - 12:50

Ah, si t'aimes pas les zombies, dommage, parce que l'un des aspects intéressants du bouquin, c'est les zombies justement x)

_________________
"Bordel de foune de baraque à frites tenue par des chinetoque dysentriques! Quelle merde!"
avatar
Mi
Admin

Nombre de messages : 1542
Age : 33
Date d'inscription : 07/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://littherature.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman] Vivants, Isaac Marion

Message par Myschka le Dim 21 Oct - 14:19

C'est sûr que si t'aimes pas les zombies, ce bouquin n'est pas pour toi ^^ et la fin ne sert à rien.

Mais sinon il est vachement mieux que ce que je pensais au départ !

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman] Vivants, Isaac Marion

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum