Recettes inclassables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Recettes inclassables

Message par Myschka le Mer 30 Juil - 3:27

Si aucun des topics proposés ne vous convient et que vous avez néanmoins une super recette à nous soumettre, ce sujet est fait pour vous.

Cocktails alcoolisés ou non, pains originaux ou que sais-je encore, faites-vous profiter de vos trouvailles culinaires \o/

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recettes inclassables

Message par Myschka le Mer 30 Juil - 4:07

Pour commencer en douceur (ou presque), un petit cocktail : le Diabolik, parce que c'est comme le diabolo, mais avec un hic (encore un truc d'alcoolique, quoi). Recette piquée au bar parisien Les Furieux.

Il te faudra du sirop, de préférence du sirop de violette mais en fait c'est comme tu le sens, ça marche avec à peu près n'importe quoi. Tu remplis le fond de ton verre comme pour un diabolo normal.

Ensuite tu rajoutes de la vodka, la quantité que tu veux. Nous on est des barbares alors on met des doses de Polack (©Ana) genre un tiers du verre voire la moitié, mais enfin, là encore toi seul(e) tu sais.

Tu remplis le reste avec de la limonade bien fraîche, tu ajoutes éventuellement des glaçons si tu as très chaud, et roule ma poule.

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recettes inclassables

Message par Myschka le Mer 30 Juil - 5:31

Pain maison

Version sans machine à pain parce que chuis une warrior, mais avec four parce que jusqu’à présent j’ai pas trouvé le moyen de faire cuire du pain à la poêle (ou alors ça s’appelle des crêpes). Pour l’anecdote totalement inutile, c’est la variante que j’ai faite pour l’anniversaire de Mi et d’Ana, on peut donc dire que c’est la version 1.3 (parce que j’avais déjà fait des essais avant mais je ne vais pas tous les mettre ici, quand même, y’a plus intéressant).

Ingrédients :

De la farine, le type que tu veux. De la blanche basique ça marche très bien mais si tu as autre chose, fais-toi plaisir. Minimum 500 grammes histoire d’avoir quelque chose de pas trop ridicule niveau taille.

De la levure de boulanger, au moins deux sachets (et par pitié, PAS de levure chimique pour gâteaux >_<). Si tu veux faire du zèle, tu peux la délayer dans un peu d’eau tiède (froide ça sert à rien, trop chaude la levure est foutue).

De l’huile d’olive, environ deux cuillères à soupe pour 500 grammes de farine.

Un cuillère à café de sel, bien bombée. Je sais pas si t’es au courant mais le pain sans sel c’est dégueulasse, je te conseille pas.

De l’eau, environ 300ml pour 500 grammes de farine. Après, je ne te le cache pas, en réalité c’est un peu au pif, rajoutes-en si la pâte est trop sèche, ou rajoute de la farine si elle colle trop.

Un jaune d’œuf pour badigeonner ta pâte avant de l’enfourner.

Facultatif (mais c’est mieux avec que sans) : de l’ail frais émincé en petits morceaux, du persil frais ou surgelé, des herbes de Provence, des graines de cumin, de sésame ou de pavot, des olives noires, des lardons, du fromage hollandais type gouda…tu choisis ce que tu préfères, je vais pas décider à ta place (tu peux même garder ton pain nature, aussi). Personnellement, j’aime particulièrement le pain à l’ail et aux herbes (surtout au persil), et le pain au cumin, mais je ne voudrais pas t’influencer.

Facultatif aussi (mais pratique si on n’a pas trop le temps de faire reposer la pâte) : un ou deux yaourts natures.

Ustensiles indispensables :

Un plan de travail assez grand pour pouvoir patasser en toute tranquillité.

Un four en état de marche.

Des mains en état de marche aussi, de préférence sans bagues ou autres accessoires susceptibles de se perdre dans la pâte par inadvertance (sauf si tu es un farceur ou un nostalgique de la galette des rois, ou encore que tu es dentiste et que tu as besoin de faire du chiffre d’affaire).

Un torchon propre.

Ustensiles moins indispensables mais toutefois utiles :

Un mixer si tu n’aimes pas avoir de la pâte qui colle aux doigts (ahah) (de toute façon, tu auras de la pâte qui colle aux doigts, ne rêve pas).

Un saladier pour mettre ta pâte dedans pendant qu’elle repose.

Un tablier si tu ne veux pas te foutre de la farine partout (tu es très optimiste, en fait).

Un couteau pour faire des entailles décoratives dans la pâte avant de l’enfourner.

Une petite coupelle remplie d’eau à mettre dans le four avec le pain pour que sa croûte soit bien brillante et croustillante (note un peu l’astuce de pro).

Préparation :

Première chose, tu préchauffes ton four à la plus basse température possible, en général c’est 50°C.

Tu fais un puits dans ta farine, dans lequel tu mets ton sel, ta levure délayée et ton huile (éventuellement tes yaourts), et tu commences à malaxer. Puis tu rajoutes petit à petit l’eau jusqu’à former une boule de pâte qui ne colle pas mais qui reste élastique.

Là, je ne te le cache pas, en général, tu en fous partout, surtout sur tes doigts, à plus forte raison si tu fais le mélange directement sur ton plan de travail (cela dit dans un saladier c’est pas terrible non plus parce que pour pétrir c’est pas pratique). Si tu veux éviter ça, et si tu as un mixer, tu peux balancer tes ingrédients dedans et utiliser l’accessoire pour battre les blancs en neige pour mélanger la pâte. Dès que ça se décolle de la paroi et que ça forme une boule, c’est que c’est bon, tu peux commencer l’étape pétrissage proprement dit (enfin, proprement, tout est relatif).

Pour cette étape, il vaut mieux que tu en aies un minimum dans les biceps, ou à défaut, que tu soies de très mauvaise humeur et que tu aies envie de taper très fort sur quelqu’un (j’avoue, c’est l’étape que je trouve la plus marrante). Pendant au moins dix minutes, voire un bon quart d’heure, tu vas étaler et replier la pâte sur elle-même en la tirant vers toi comme si tu pliais une chemise ou une feuille de papier, tout en la frappant régulièrement et le plus violemment possible sur ton plan de travail (fariné le plan de travail, et tes mains aussi par la même occasion) : c’est censé enlever l’air, après je ne sais pas si concrètement c’est efficace, mais au moins ça défoule.

C’est à ce moment-là du processus que tu peux rajouter tes ingrédients facultatifs si tu veux.

Sinon, une fois que tu lui as bien latté la gueule à cette garce de pâte, tu formes une boule, tu la mets soit sur une plaque allant au four, soit dans un saladier (de préférence qui supporte bien la chaleur), tu recouvres le tout d’un torchon propre, et tu laisses reposer au moins une demi-heure. Le mieux c’est dans un endroit relativement chaud, donc le four est tout indiqué (mais pas plus de 50°C, surtout : si tu as peur, tu peux laisser la porte du four ouverte ou laisser reposer le pain juste à côté). Cela dit si tu es en pleine canicule, le four est dispensable pour cette étape. Si vraiment tu n’as pas le temps et que tu as pensé à rajouter des yaourts, tu peux te passer de faire reposer la pâte, mais franchement je te conseille pas, c’moins bon.

Une fois que la pâte est reposée, on passe à l’étape façonnage. Là c’est un peu comme tu veux, des petits pains, une grosse boule, des baguettes…Bon, le mieux c’est quand même de faire des pains assez conséquents sinon ça risque de cramer à la cuisson. Pour faire joli, tu peux faire des incisions au couteau sur la surface.

Après, si tu as le temps tu laisses reposer de nouveau pendant une demi-heure (oui, c’est long, mais comme on dit, plus c’est long…plus c’est long – ahem). C’est pas obligatoire, cela dit, surtout si tu as un peu forcé sur la levure. C’est le moment également de remonter la température de ton four à 250°C (bon, peut-être pas une demi-heure à l’avance, mais n’oublie quand même pas de le faire histoire que ton four soit bien chaud).

Après, enfin, tu peux enfourner ton pain. Avant, badigeonne-le de jaune d’œuf et d’un peu d’huile d’olive, ce n’est pas obligatoire, mais je te recommande quand même de le faire sinon la croûte sera un peu pâle. N’oublie pas ta petite coupelle d’eau dans ton four pendant la cuisson. Et d’ailleurs, la cuisson : environ une demi-heure, à vérifier régulièrement histoire de ne pas tout faire cramer. Evidemment, si tu as fait plusieurs petits pains, c’est moins long, mais ça tu l’auras deviné tout(e) seul(e).

Et voilà, ce fut long et dur (comme…), mais au final, tu as du super pain fait maison avec tes blanches mimines, et en plus ça se conserve plusieurs jours sans problème dans un torchon et un sac plastique. Accessoirement, c’est quand même la super classe \o/

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recettes inclassables

Message par Corriel le Mer 30 Juil - 7:07

Ton pain à l'ail = I love you
avatar
Corriel
Pirate Kilteux Überboréen

Nombre de messages : 322
Age : 37
Localisation : Überborėa
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recettes inclassables

Message par Corriel le Lun 25 Aoû - 16:51

Sauce au miel et à la moutarde

Petite recette découverte tout récemment, un plaisir doux-amer pour nos papilles.

Ingrédients

- un yaourt nature bien fluide ou du fromage blanc
- un peu de miel
- un peu de moutarde

Préparation

Il s'agit tout juste de mettre dans un ramequin un peu de moutarde et de miel et de délayer le tout avec du yaourt ou du fromage blanc. Bien remuer et ajuster les quantités selon le goût qu'on souhaite obtenir.
avatar
Corriel
Pirate Kilteux Überboréen

Nombre de messages : 322
Age : 37
Localisation : Überborėa
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recettes inclassables

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum