Plats principaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Plats principaux

Message par Myschka le Mer 30 Juil - 3:23

Comme son nom l'indique, ici, on poste ses recettes un peu "consistantes".

Plats de viande ou de poisson, avec ou sans accompagnement, mettez-nous l'eau à la bouche \o/

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plats principaux

Message par Myschka le Mer 30 Juil - 3:25

Tomates farcies "allégées"

Ca fait du bien par où ça passe et l’avantage de cette version c’est qu’il n’y a presque aucun ajout de matière grasse. Cela dit pour les gros mangeurs, pas de panique, ça tient quand même bien au corps.

Ingrédients

Une ou deux très grosses tomates à farcir par personne (selon que vous êtes en configuration régime ou morfale).
Un steak haché par tomate.
Un demi-oignon par tomate (gros oignons rouges ou jaunes, moi j’ai pris un de chaque).
L’équivalent d’une ou deux gousses d’ail par tomate (ail frais, pilé ou surgelé, c’est comme vous voulez).
Une tranche de jambon blanc par tomate, ou l’équivalent en poitrine fumée ou lardons (perso j’ai fait moitié jambon blanc, moitié poitrine fumée).
Sel, poivre.
Herbes de Provence, ciboulette ou persil plat, selon votre goût (j’ai pris du persil et de la sarriette), éventuellement un peu de piment d’Espelette si vous avez.
Facultatif : deux œufs pour lier la farce.


Préparation

Préchauffez votre four, thermostat 7 (210°C).

Videz les tomates à l’aide d’un couteau et d’une cuillère, réservez la pulpe et la chair dans un bol. Gardez les chapeaux des tomates également.
Salez les tomates, et laissez les dégorger à l’envers sur du papier absorbant ou une assiette.

Epluchez les oignons sous un filet d’eau froide pour ne pas pleurer et découpez les en deux ou quatre pour faciliter le passage dans le mixer.
Si vous avez de l’ail frais, ouvrez les gousses en deux pour retirer le germe vert à l’intérieur.
Découpez en plusieurs morceaux les steaks hachés, le jambon ou la poitrine.
Ciselez grossièrement les herbes.

Mettez tous ces ingrédients (sauf les tomates et leur pulpe, évidemment) et éventuellement les deux œufs entiers dans le mixer (ou juste les blancs, ou rien du tout si vous êtes en configuration régime, mais ça tiendra un peu moins bien), salez et poivrez (n’hésitez pas, sinon ce sera un peu fade), puis hachez jusqu’à ce que la farce soit bien homogène.

Remplissez bien jusqu’à ras-bord les tomates avec la farce, à l’aide d’une cuillère. Refermez avec les chapeaux des tomates, ou bien saupoudrez de fromage râpé si c’est votre truc.

Mettez le tout dans un plat allant au four et laissez cuire une demi-heure thermostat 7 (210°C).

Pendant ce temps-là, si vous avez vraiment très faim, vous pouvez faire cuire du riz et utiliser la pulpe et la chair des tomates restantes pour faire une sauce légère :

Dans une casserole ou une petite sauteuse, mettez juste à revenir un peu d’oignons émincés et de l’ail dans un filet (un filet j’ai dit, pas la bouteille entière) d’huile d’olive, éventuellement le reste des herbes que vous n’auriez pas utilisées, sel (pas trop ou pas du tout) et poivre, et la pulpe et la chair des tomates réduites en purée au mixer. Laissez réduire à feu doux le temps que les tomates farcies et le riz cuisent. Basique, mais toujours efficace.

Et voilà \o/

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plats principaux

Message par Myschka le Mer 30 Juil - 3:29

Poulet rôti au vin et aux oignons (variantes rouge et blanche)

Ze recette ultime pour les feignasses qui ont plein de gens à recevoir pour le dîner et pas envie de se coller aux fourneaux pendant que tout le monde boit l'apéro.

A part d’un poulet, j’ai besoin de quoi ?

A part ton poulet, tu vas avoir besoin :
D’un gros oignon par personne, rouge (pour la version rouge) ou jaune (pour la version blanche, donc).
De deux ou trois gousses d’ail entières par personne.
De beurre et/ou d’huile d’olive.
Un ou deux bons verres de vin rouge ou blanc (encore une fois selon la variante que tu préfères).
Quelques belles branches de thym ou de romarin.
Sel et poivre.

Une fois que j’ai tout ça, qu’est-ce que je fais ?

Tu préchauffes ton four à 250°C.

Tu épluches tes oignons sous l’eau froide et tu les coupes en quatre.

Tu laisses tes gousses d’ail en chemise, c’est à dire que tu gardes la dernière couche de peau au lieu de les éplucher complètement.

Tu mets ton poulet dans ton plat, tu peux piquer la viande avec tes branches de thym ou de romarin ou juste les rajouter telles quelles, tu rajoutes autour tes oignons et ton ail en chemise, tu sales, tu poivres, tu recouvres ton poulet d’huile d’olive ou de beurre.

Tu arroses généreusement de vin.

Tu colles ça au four pour environ trois quarts d’heure, mais bon, ça dépend de la taille de ton poulet, aussi. Pense à retourner la bête à peu près tous les quarts d’heure et à arroser à chaque fois de vin et/ou de jus de cuisson pour ne pas que ça crame ou que ça se dessèche.

Logiquement à la fin, ton poulet est bien doré et croustillant, tes oignons bien confits, et tes gousses d’ail en chemise sont confites aussi avec la peau qui craque et l’ail réduit en purée à l’intérieur. C’est très bon avec des pâtes, du riz, ou des tomates à la provençale (et évidemment avec les patates au four de tata Myschka), et c’est inratable.

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plats principaux

Message par Myschka le Mer 30 Juil - 3:30

Poulet au citron et à l'estragon (et ses pommes de terre en robe des champs)

Tu vas avoir besoin d’un poulet, ça me semble un peu évident, cela dit tu peux aussi prendre juste des blancs.

Tu vas aussi avoir besoin de pommes de terres pour aller avec, là encore c’est logique, tout est dans le titre.

Mais le plus intéressant dans l’histoire, c’est quand même ce que tu mets avec ta viande et tes patates. Or donc, dans le désordre : du citron (entier ou en jus, c’est comme tu veux), du vinaigre de vin blanc (de préférence à l’estragon), un verre de vin blanc sec, un peu d’huile d’olive, sel, poivre, ail (la quantité que tu veux), crème fraîche épaisse légère ou fromage blanc, et bien évidemment de l’estragon.

D’abord, tu préchauffes ton four mais ça j’imagine que tu l’as deviné toute seule.

Ensuite, tu fais une marinade avec le jus de citron, le vinaigre, le vin blanc et un filet d’huile d’olive. Tu fais mariner ta viande (sans blague), tu sales et tu poivres. L’avantage de ne prendre que des blancs de poulet c’est que tu peux directement mettre ça dans un plat et laisser les arômes s’imprégner partout le temps que tu veux au frigo, ça tient quand même moins de place que la bête entière. Si tu as pris un citron entier plutôt que du jus en bouteille, tu peux rajouter quelques rondelles histoire de dire, en plus ça fait joli.

Tu prépares ta sauce froide pour les pommes de terre : un trait de jus de citron et un petit filet d’huile d’olive battus à la fourchette, tu rajoutes ton ail haché finement (n’oublie pas de retirer le germe vert à l’intérieur des gousses, c’est pas digeste), une bonne cuillère à soupe d’estragon par personne, puis enfin tu rajoutes ta crème ou ton fromage blanc (là encore pour les quantités, ben ça dépend de combien vous êtes à table). Surtout, ne mets jamais le jus de citron en dernier dans la crème, toujours avant, sinon ça la fait tourner.

Après, il ne te reste plus qu’à enfourner ton poulet pour environ une demi-heure (plus ou moins selon la quantité que tu as préparée, hein, c’est comme d’hab, toi seule tu sais), et faire cuire tes patates au four avec leur peau ou juste à l’eau (mais du coup c'est plus des pommes de terre en robe des champs et ça fout en l'air le titre de la recette) (cela dit c'est bon aussi).

Tu sers tes patates avec ta sauce froide, et au tout dernier moment tu rajoutes ton estragon sur ton poulet (parce que l’estragon ne supporte pas les fortes chaleurs, comme beaucoup d’herbes). Pour les quantités, c'est à l'inspiration.

A noter, tu peux remplacer l’estragon par du basilic ou de la ciboulette, voire par de la sauge, c’est sympa aussi.

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plats principaux

Message par Myschka le Mer 30 Juil - 4:00

Magret de canard aux poires sauce chocolat

Parce que le sucré-salé, c’est bon.

1. Mais y’a quoi là-dedans ?

D’abord, un demi-magret de canard par personne, normal.

Ensuite, l’équivalent d’environ deux poires par personne – des poires en boîte au sirop c’est très bien et ça évite la corvée d’épluchage. Accessoirement ça cuit plus vite.

Sel, poivre, muscade ou cannelle (voire tout ça à la fois, c’est bien aussi).

Un peu de bouillon : légume, volaille, etc, un peu ce qui tombe sous la main en fait, mais l’équivalent d’une petite cuillère à café, ça suffit.

Une noisette de beurre salé.

Un grand verre de vin rouge plutôt fort et tannique.

Quelques carrés de chocolat noir à 70 ou 80% (au pif, une demi-tablette – bon, si c’est une tablette de chocolat pâtissier de 200 grammes faut en prendre moins, évidemment, en plus y’a moins de cacao dedans)

Eventuellement, un fond de verre du sirop des poires en boîte.

2. Ouh la la, ça a l’air compliqué, comment je fais ?

Pas de panique, c’est du basique.

D’abord, on incise la peau des magrets pour pouvoir virer plus de gras pendant la cuisson, nos fesses nous en seront reconnaissantes.

Après, dans une poêle chauffée à feu moyen, on commence par faire cuire les magrets côté peau en vidant régulièrement le gras qui exsude (un tablier est fortement recommandé pour ne pas ruiner les vêtements avec les éclaboussures – et Ana, je t’interdis formellement de publier cette photo >_<). On sale et on poivre comme on veut. On retourne de temps en temps histoire que ça saisisse bien de tous les côtés et normalement au bout d’un quart d’heure c’est prêt, mais bon ça dépend du degré de cuisson qu’on préfère.

On réserve les magrets au chaud, et on dégage tout le gras de la poêle.

Dans la même poêle, on fait fondre un tout petit bout de beurre salé, on monte à feu vif et on fait sauter les poires coupées en gros morceaux, deux ou trois minutes le temps que ça grille un peu. On y va généreusement avec les épices, après tout c’est la fête.

Là aussi on réserve au chaud.

Toujours dans la même poêle parce qu’on n’a pas forcément une cuisine extensible et envie de se taper trois tonnes de vaisselle, on déglace tout ça avec le jus de poire, le vin rouge, le bouillon, et on laisse fondre les carrés de chocolat dedans en remuant régulièrement jusqu’à ce que le mélange épaississe, et devienne lisse et homogène. On goûte régulièrement, en rajoutant du vin rouge ou du chocolat selon qu’on aime la sauce sucrée ou pas trop, mais en gros ça ne devrait pas prendre plus de cinq minutes.

On découpe les magrets en aiguillettes ou simplement en deux, on dispose les poires à côté, on nappe le tout de sauce et on a même le droit de lécher l’assiette à la fin si on veut.

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plats principaux

Message par Mi le Sam 20 Sep - 14:23

Poulet au citron

Parce que le poulet, c'est bon, et le citron aussi il vous faudra!

Pour un poulet
-3 citrons
-50 cl de lait
-des herbes de Provence
-du sel

C'est on ne peut plus simple les enfants!

On allume son four un peu en avance pour qu'il soit bien chaud, genre a 150.
On découpe le poulet en morceaux si on est une warrior et qu'on l'a acheté entier (ceux qui veulent peuvent même aller en chasser un a la ferme, le tuer, le plumer, tout ça).

On le met dans un plat, on met le lait, le jus des trois citrons, les herbes, et on mets ça dans le four, et hop, c'est parti pour trois quarts d'heure, ou on va touiller un peu pour que les morceaux cuisent bien.

A servir avec des patates vapeur!

Pur les feignasses, il est aussi possible de le faire a la casserole avec des blancs. adapter les proportions a votre appetit, le nombre de personnes, tout ça...
Pour ceux qui aiment pas le lait caillé, il est possible de le faire a la poele, avec de l'huile d'olive.

Enjoy!\o/

_________________
"Bordel de foune de baraque à frites tenue par des chinetoque dysentriques! Quelle merde!"
avatar
Mi
Admin

Nombre de messages : 1542
Age : 33
Date d'inscription : 07/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://littherature.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plats principaux

Message par Myschka le Jeu 23 Oct - 14:04

Hamburger à l'aubergine

Où l'on constate que la flemme de faire les courses mène forcément à l'improvisation culinaire. Et aussi un peu parce que j'en avais marre des pâtes, quand même.

Or donc, dans mon frigo j'avais une belle aubergine dont je ne savais pas trop quoi faire, dans mon congélo mes sempiternels steaks hachés et au fond d'un placard un ou deux pains à hamburgers, l'idée ne fut pas longue à germer dans mon petit cerveau de blonde.

Attention, ça tient au corps, c'est pour les gros appétits.

Pour ce faire, tu vas avoir besoin :

D'un pain à hamburgers (oui, les petits pains ronds au sésame comme chez Mac Dalle)
Un steak haché
Une ou deux tranches de bacon
Une ou deux tranches fines d'aubergine
De la sauce au poivre (si tu n'as pas, tu peux remplacer ça par de la crème fraîche additionnée de moutarde et de poivre)
Facultatif : du fromage (parmesan ou fromage de brebis genre ossau iraty), quelques feuilles de roquette histoire d'avoir un peu de vert (bon, j'en avais pas, tu peux faire sans), sel, poivre, mélange quatre épices
Pour l'accompagnement : une belle pomme (les rouges, là, qui cuisent bien et dont j'ai oublié le nom), un demi oignon, une poignée de raisins secs, éventuellement le reste de ton aubergine
Une noisette de beurre et un filet d'huile d'olive

Comment on fait ?

Dans une sauteuse, tu fais chauffer ta noisette de beurre à feu moyen, puis tu jettes dedans ta pomme coupée en morceaux, ton demi oignon émincé et tes raisins secs (plus des lamelles d'aubergine si tu veux). Tu poivres, éventuellement tu sales et tu rajoutes du quatre épices, tu remues de temps en temps pour que ça n'attache pas.

Pendant ce temps, dans une petite poêle, tu fais griller à sec ton bacon, tu réserves au chaud, ensuite tu fais frire dans un peu d'huile d'olive tes tranches d'aubergines que tu réserves aussi au chaud.

Tu jettes l'huile puis tu fais cuire ton steak selon tes goûts.

(ta pomme et ton oignon continuent de cuire, n'oublie pas de remuer)

Tu tartines un peu de sauce l'intérieur de ton pain (que tu peux légèrement toaster avant si tu veux).

Allez hop, on empile tout ça : d'abord la salade si tu en as, puis les tranches d'aubergine, puis le steak, puis le bacon, et enfin le fromage si tu aimes ça. Ou salade, bacon, steak, aubergine, fromage, en fait pour l'ordre c'est toi qui vois, hein.

Ton accompagnement est prêt, tu mets à côté dans l'assiette.

Tu manges.

Et voilà ! (et après tu manges plus pendant au moins douze heures le temps de digérer, mais c'est bon)

A noter, le mélange pomme-oignon-raisins-aubergine se marie très bien avec du riz, pour les végétariens.

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plats principaux

Message par Myschka le Mer 26 Nov - 6:29

Filets de rouget sauce à l'orange

Comme vous le savez peut-être, je suis chez Ana cette semaine pour cause de maison en panne l'électricité, de chauffage et d'eau chaude (et bon, au mois de novembre quand il fait 0°C dehors et qu'il fait nuit à 17h, c'pas l'extase, quand même), du coup pour la remercier je lui ai fait à manger hier soir avec ce qu'elle a acheté pour remplir le frigo.

Etant toujours blonde et n'ayant pas le quart du début d'une idée, j'ai mis mon cerveau en pilote automatique et voici ce qui en a résulté : Ana voulait du poisson, elle avait acheté des filets de rouget, ça faisait à peu près trois siècles que j'en avais pas mangé, donc j'ai fait du rouget.

Et après cette longue et inutile introduction, je vais peut-être donner la liste des ingrédients :

- Des filets de rouget (sans blague) : selon l'appétit et la taille des filets, entre deux et quatre par personne (voire plus, hein, pas de radinerie) ;

- Un peu de farine ;

- Un filet d'huile d'olive ;

- Sel, poivre, herbes genre basilic, persil ou romarin ;

- Une ou deux gousses d'ail hachées très finement (ou une petite cuillère à thé d'ail en poudre) ;

- Un demi-verre de jus d'orange de préférence 100% pur jus (quantité à adapter selon le nombre de mangeurs, évidemment) ;

- Le jus d'un demi-citron (même remarque) ;

- Deux ou trois cuillères à soupe de crème fleurette (idem).

Comment qu'on fait ?

1. Fariner légèrement les filets de rouget, bannir de la cuisine le chat qui vous regarde avec des yeux de merlan mort d'amour.

2. Faire chauffer l'huile dans une poêle à feu moyen/vif.

3. Quand l'huile est bien chaude, jeter les filets de rouget dedans (pas trop fort quand même), bien les saisir sur chaque face pour les faire griller, saler poivrer, herber (oui, ça se dit, j'ai décidé que ça se dit, me faites pas ch***).

4. Baisser à feu moyen, puis laisser cuire environ une dizaine de minutes en retournant régulièrement (ou alors aller fumer une clope et laisser le petit personnel se charger des tâches ingrates).

5. En fin de cuisson, arroser le rouget avec le jus de citron, laisser évaporer quelques secondes.

6. Réserver les filets au chaud, déglacer la poêle avec le jus d'orange, ajouter l'ail.

7. Remonter le feu et laisser réduire le jus d'orange deux ou trois minutes, puis ajouter la crème fleurette.

8. Laisser réduire encore une minute ou deux, puis napper les filets de rouget avec la sauce à l'orange.

On a mangé ça avec du riz pilaf aux oignons et aux pommes caramélisées (et c'était très bon, purement bourratif mais très bon), mais pour l'accompagnement c'est vous qui voyez, hein...

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plats principaux

Message par Myschka le Sam 6 Oct - 0:50

Cake salé


Honnêtement, si tu rates cette recette, je ne peux plus rien pour toi, tu es une cause perdue. Comme tu vas le voir, c'est à peu près aussi compliqué qu'un bête gâteau au yaourt, sauf en salé et avec des trucs dedans. Ici, on va s'intéresser à la version chèvre-pancetta, qui tue un peu sa race et fait toujours bien quand t'es invité-e quelque part et que tu veux ramener à bouffer. C'est parfait en plat principal avec une salade, ou bien coupé en dés et piqué sur des bâtonnets en bois pour l'apéro.

(bon, évidemment, ça ne convient ni aux végé, ni aux allergiques au fromage, mais vu le titre tu t'en doutais un peu) (cela dit je ne t'oblige pas non plus à mettre du chèvre et de la pancetta dedans, d'ailleurs comme je suis gentille je te file des idées de variantes à la fin de la recette)

Sur ce, retrousse tes manches, et fouille un peu dans ta cuisine :

- 1 yaourt nature de base (après si tu le préfères velouté, à la grecque ou 0%, c'est pas mon problème) ;
- 3 oeufs ;
- 3 pots de farine (donc oui, c'est bien comme un gâteau au yaourt, t'as même pas besoin de verre doseur ou de balance, magique !) ;
-1/2 pot d'huile d'olive (ou de beurre fondu, ou d'huile de tournesol, ou même du saindoux si c'est ton truc, mais quand même l'huile d'olive c'est plus sympa) ;
- 1 sachet de levure ;
- sel, poivre ;
- ta garniture : ici on va prendre environ 100g de pancetta (ou un paquet entier que tu trouves à peu près dans tous les rayons charcuterie de supermarchés), une bûche de fromage de chèvre, 2 ou 3 cuillères à soupe de ciboulette ciselée (fraîche, surgelée ou en pot, comme tu veux), et éventuellement une petite échalote hachée ;
- un grand saladier pour mélanger tout ça ;
- un ustensile genre cuillère en bois ou fouet ;
- un moule à cake rectangulaire ;
- un four (parce qu'au micro-ondes je garantis pas le résultat).

Tu as tout ce qu'il te faut ? Let's go :

Attention, c'est là que ça devient technique (non, je déconne).

- Préchauffe ton four à 180°C.
- Dans ton saladier, verse ton yaourt, puis ta farine et ta levure, en mélangeant bien pour ne pas former de grumeaux.
- N'oublie surtout pas la levure : ce sera mangeable, mais ça va mettre trois plombes à cuire et tu risques un peu de t'étouffer avec le résultat.
- Rajoute l'huile, puis les oeufs, re-mélange bien.
- Sale, poivre, rajoute la ciboulette et éventuellement l'échalote.
- Coupe ou émiette ton fromage de chèvre en petits morceaux, la même chose avec la pancetta, puis balance tout ça dans le saladier en mélangeant bien encore une fois.
- Si tu as un moule en silicone, mets simplement ta préparation dedans ; s'il n'est pas en silicone, badigeonne-le de matière grasse ou chemise-le avec du papier sulfurisé.
- Colle tout ça au four à mi-hauteur pendant environ 30mn. Pour vérifier la cuisson : plonge une lame de couteau dans le cake : si la lame ressort propre, c'est que c'est cuit.

Variantes : tomates séchées-lardons, tomates séchées-feta ou mozzarella (avec du basilic ou des herbes de Provence), courgette-chèvre (avec du basilic), saumon fumé (avec de l'aneth), jambon-comté, chèvre-abricots secs...bref, un peu ce que tu veux, en fait. Même principe, même temps de cuisson. Enjoy !

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plats principaux

Message par Myschka le Lun 4 Mar - 2:30

Boeuf Strogonoff


(aussi appelé Stroganov ou Stroganoff)

Bon. Il faut que tu saches, j'ai de (pas si) lointaines origines russes. À vrai dire ça n'a jamais eu vraiment d'influence sur ma vie, puisque je n'ai jamais connu mon grand-père et que ma mère ne parle pas un mot de russe. En fait, les seuls trucs qui me rattachent à cette partie de ma généalogie, ce sont les contes que je lisais quand j'étais môme, et le bœuf Strogonoff, classique des repas dominicaux en famille.

J'ai toujours été super-jalouse de mon oncle, qui le réussit merveilleusement à chaque fois, du coup récemment j'en ai eu marre de me lamenter sur mon inculture culinaire, j'ai retroussé mes manches, j'ai demandé à mon ami Google, et j'ai testé.

La première fois, c'était bon, mais ça ne ressemblait pas du tout à du bœuf Strogonoff. La deuxième fois, c'était très bon, les suivantes aussi. Ça ressemble toujours pas exactement à celui de mon oncle, mais la recette que je vais te proposer est éprouvée ET approuvée, et pratiquement inratable. C'est parti.

Matos indispensable :

Un grand faitout
Une cuillère en bois
Un couteau...et c'est tout !

Ingrédients (pour environ 4 personnes, plus ou moins selon l'appétit de chacun) :

500 grammes de bœuf à mijoter (du genre pour faire les pots-au-feu et les bourguignons)
Un oignon
Une belle barquette de champignons de Paris frais (entre 250 et 500 grammes selon le goût)
Du vin blanc sec
Une cuillère à soupe de concentré de tomates
Une cuillère à soupe de moutarde (celle que tu préfères, perso je prend de la Dijon mi-forte, mais avec de la moutarde à l'ancienne ça marche aussi)
4 grosses cuillères à soupe de crème fraîche (voire plus si c'est ton truc)
Du beurre
Sel, poivre, paprika, sucre

La recette (de feignasse) :

Couper le bœuf en lamelles pas trop fines (2cm sur 4 à peu près)
Émincer l'oignon et les champignons
Faire revenir le tout dans du beurre 5 minutes à feu vif, en remuant bien
Saler, poivrer, rajouter du paprika puis une bonne pincée de sucre (à vue de pif j'en mets une petite cuillère à soupe)
Mouiller à hauteur avec du vin blanc dilué avec le concentré de tomates, oublier la casserole sur le feu pendant une vingtaine de minutes
Rajouter la moutarde et la crème, laisser réduire encore quelques minutes
Servir tel quel, avec des pommes de terre à la vapeur, du riz ou des tagliatelles
Se régaler !

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plats principaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum