Les végétariens sont nos amis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les végétariens sont nos amis

Message par Myschka le Mer 30 Juil - 2:55

(il faut les aimer aussi) (notez la référence au bon goût à toute épreuve) (ahem)

Parce que la viande, c'est bien, mais des fois il faut aussi savoir penser aux autres.

Ici, donc, des recettes végétariennes, parce que ne pas manger de viande ne veut pas forcément dire se contenter de lentilles à l'eau ou de steaks de soja.

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les végétariens sont nos amis

Message par Myschka le Mer 30 Juil - 2:58

Riz à l'ananas

Initialement je prépare ça en accompagnement pour du poulet, mais comme vous pourrez le constater, la recette s'adapte facilement.

Ingrédients

Les proportions sont en fonction du nombre de mangeurs.
- une tomate coupée en petits dés (facultatif)
- un petit oignon ou deux échalotes
- 1 ou 2 boîtes d'ananas en rondelles (selon le nombre de convives)
- une grosse poignée de raisins secs blonds (ou sultanine, ça marche aussi)
- un peu de beurre et/ou d'huile (perso j'adore l'huile d'olive mais ce n'est pas indispensable)
- des épices : muscade, cannelle, poivre, mélange massala, curry, le mieux c'est quand même la bonne vieille boîte de quatre-épices agrémentée d'un peu de cannelle en rab'
- du riz, si possible parfumé : thaï ou basmati
- éventuellement un peu de crème fraîche ou de lait de coco (facultatif)


Préparation

Epluchez et coupez l'oignon ou les échalotes grossièrement (sous un filet d'eau froide pour ne pas pleurer).

Détaillez les tranches d'ananas égouttées en morceaux d'environ deux ou trois centimètres (pas besoin d'être précis, il faut juste que ce soit assez régulier pour que la cuisson soit homogène).

Faites tremper quelques minutes les raisins dans un peu d’eau tiède.

Dans une sauteuse, faites revenir dans un peu d'huile ou de beurre l'oignon ou les échalotes, à feu doux/moyen, avec le riz cru, en remuant régulièrement et jusqu'à ce que le riz soit transparent (environ deux ou trois minutes). Puis ajoutez de l'eau (environ un volume et demi d'eau pour un volume de riz) et laissez cuire en remuant régulièrement pour que ça n'attache pas, le temps que le riz absorbe toute l'eau (environ un quart d'heure/20 minutes selon le type de riz). Si, quand l'eau est totalement absorbée, le riz est encore trop ferme, remettez un verre d'eau et recommencez le processus jusqu'à ce que le riz ait la consistance que vous aimez. Attention, n'assaisonnez pas trop avec ce mode de cuisson, si vous salez trop l'eau ou que vous mettez du bouillon, le riz risque d'être immangeable. Cependant, vous pouvez rajouter un peu d'épices dans l'eau de cuisson (du mélange pour massala, c'est bien, par exemple, mais c'est loin d'être indispensable si vous n'en avez pas).

Pendant ce temps là, dans une autre sauteuse, faites revenir les morceaux d'ananas dans du beurre à feu moyen/vif. Assaisonnez selon votre goût avec les épices (vous pouvez avoir la main un peu lourde avec la cannelle) et faites cuire l'ananas jusqu'à ce qu'il soit doré.

Une fois l'ananas et le riz cuits, transvasez l’ananas dans la sauteuse du riz, rajoutez les raisins, et éventuellement les dés de tomate, et mélangez bien. A ce stade, vous pouvez rajouter un peu de lait de coco (on va dire un demi-verre) pour que le mélange soit moins sec, ou bien rajouter une ou deux cuillères à soupe de crème fraîche (toujours hors du feu, pour la crème fraîche). Et c’est tout ^^

_________________

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les végétariens sont nos amis

Message par Myschka le Mer 30 Juil - 3:01

Navets sautés aux échalotes

Ouaip, des navets. Ca a pas l’air folichon présenté comme ça, mais en fait c’est très bon.

Ingrédients

Des navets, donc, pour les quantités je sais pas trop, perso pour deux personnes j’utilise un sachet de 500 grammes de navets surgelés cuits à la vapeur.

Une ou deux échalotes.

Du beurre.

Du persil ciselé (de préférence plat, mais on va pas chipoter pour si peu).

Sel, poivre.

Facultatif : ail.

Bon, comment faire pour que ça donne envie dans l’assiette ?

D’abord on saute l’étape cuisson des navets, je sais pas du tout combien de temps ça prend de faire cuire ça à l’eau, t’as qu’à prendre du surgelé précuit comme moi ou te débrouiller pour trouver les temps de cuisson. C’est trash mais c’est comme ça (et puis il est tard et j’ai pas dormi de la nuit).

Une fois tes navets cuits, tu les découpes en gros morceaux. (ou tu les sors directement du sachet sans les faire décongeler si tu as l’esprit pratique et/ou que tu es une feignasse)

Dans une sauteuse, tu fais fondre ton beurre à feu vif et tu jettes sauvagement tes navets dedans pour les saisir un peu.

Eventuellement tu rajoutes ton ail, puis tes échalotes émincées (vu qu’il y en a dans la recette, c’est quand même mieux si tu les mets, mais bon si ça se trouve t’aimes pas ça et moi je suis pas contrariante comme nana).

Tu baisses le feu, tu sales et tu poivres, tu couvres et tu laisses cuire une dizaine de minutes en remuant de temps en temps pour que ça n’attache pas.

Tu remontes le feu et tu fais sauter énergiquement pendant deux minutes histoire de bien faire évaporer le liquide qui a rendu.

Tu rajoutes ton persil en fin de cuisson parce que ça supporte pas trop les fortes chaleurs, et avec un trait de jus de citron par dessus c’est très bon aussi.

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les végétariens sont nos amis

Message par Myschka le Mer 30 Juil - 3:02

Carottes au jus d'orange

En entrée chaude ou froide, en accompagnement de pâtes, de riz (ou de viande pour les carnivores), super-basique à faire et pas commun.

Qu’y a-t-il dans mon frigo ?

Des carottes fraîches, bien évidemment, je pense aussi que les carottes en rondelles en boîte ça peut le faire, mais bon, ça n’aura pas forcément le même goût ni la même texture, après on a pas tous les moyens d’aller au marché tous les jours non plus ^^ Pour la quantité encore une fois c’est toi qui vois, faut quand même savoir que ça réduit pas mal à la cuisson.

Du jus d’orange, fraîchement pressé ou en bouteille/brique, mais surtout du 100% pur jus sans sucre ajouté. Pour les quantités, idem, c’est un peu au pif, je crois que la dernière fois que j’en ai fait la bouteille y est passée (mais j’avais beaucoup de carottes).

Un peu de beurre.

Sel, poivre.

Ail, épices (facultatif).

Comment on procède ?

C’est tout con (mais c’est un peu long pour la cuisson) :

Tu laves et tu épluches tes carottes, tu les coupes en rondelles relativement fines (et de préférence biseautées pour que ça libère plus d’arômes).

Dans une grande casserole/sauteuse, tu les fais revenir quelques instants dans du beurre à feu vif le temps de les faire légèrement griller.

Tu sales (pas trop), tu poivres, tu rajoutes ton ail émincé et tes épices si tu veux.

Tu arroses de jus d’orange et tu laisses cuire à feu doux en remuant régulièrement jusqu’à ce que le jus soit assez évaporé pour former une sauce. Tu goûtes régulièrement jusqu’à ce que ça ait la consistance qui te plaît, et si c’est encore trop ferme, tu rajoutes du jus d’orange, et ainsi de suite jusqu’à ce que ça te plaise (c’est un peu le même principe que la cuisson du riz pilaf, pas de science exacte en ce domaine). Cela dit, évite quand même de faire de la purée de carottes, c’est bon aussi mais c’est pas le but initial de la recette.

Comme je le disais, ça se mange aussi bien froid que chaud et ça s’accommode avec plein de trucs (genre avec des nouilles sautées aux oignons, par exemple, mais j'dis ça j'dis rien).

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les végétariens sont nos amis

Message par Myschka le Mer 30 Juil - 3:05

Les patates au four de tata Myschka (recette spéciale pour Ana) (même si elle n'est pas végétarienne)

Comme son nom l’indique, cette recette a été essentiellement inspirée par notre patatosaure préférée Very Happy (Ana, si tu passes par-là…)

Ce que tu dois mettre dans ton four :

Des PATATES \o/ (sans déconner !) : de préférence des à chair ferme qui tiennent bien à la cuisson, genre spéciales frites par exemple.

Du beurre, si possible demi-sel. Ou de l'huile d'olive si vraiment tu refuses tous les produits d'origine animale.

Du poivre, du sel (si t’as pas de beurre demi-sel).

Du bouillon : fond de viande (pour les carnivores sinon on oublie), légumes, peu importe, l’équivalent d’un cube ou d’une cuillère à café, quelques gouttes s’il est déjà liquide.

Un bon demi-verre d’eau pour diluer le bouillon.

Un verre de vin : rouge ou blanc, c’est comme tu veux, le goût n’est pas pareil mais les deux ça le fait.

Facultatif : oignons émincés, ail, herbes ou épices (je pioupioute fortement la muscade dans ce plat, personnellement).

Ce que tu dois faire avec ton four (et le plat qui va dedans) :

D’abord tu laves et tu brosses bien tes patates, et tu enlèves les germes éventuels.

Ensuite tu les coupes en grosses frites ou en gros quartiers genre potatoes, sans enlever la peau.

Tu mets tes quartiers de patates dans un grand plat allant au four, éventuellement avec tes oignons, ton ail et tes épices.

Tu arroses du bouillon dilué dans ton eau, tu rajoutes le vin, tu poivres et tu sales (cela dit t’as pas trop besoin de saler si tu mets du bouillon), tu parsèmes de noisettes de beurre.

Tu colles tout ça au four sous le grill bien chaud pendant une demi-heure à vue de pif, en retournant à mi-cuisson.

Quand les patates sont bien dorées à l’extérieur (avec la peau qui croustille) et fondantes au niveau de la chair, c’est que c’est bon !

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les végétariens sont nos amis

Message par Corriel le Mer 30 Juil - 3:48

Merci pour tout ça. Very Happy Je suis très loin d'être un spécialiste en cuisine (c'est moins drôle de cuisiner pour soi tout seul) mais je vais essayr d'agrémenter la section. On commence avec :

Le riz aux noix

Une recette très basique de fond de placard que j'ai pondu y'a des années. J'avais trouvé le résultat très bon. ^^

Ingrédients

- du riz
- des cerneaux de noix
- de la vinaigrette
- du curry

Préparation

Il faut bien entendu faire cuire le riz à la convenance voulue. On doit écraser les cerneaux de noix en morceaux (là aussi suivant la préférence, moi j'aime bien qu'ils fassent jusqu'à un demi centimètre de circonférence). Un pilon peut s'avérer pratique pour pas en mettre partout. ^^ On ajoute ensuite les noix au riz encore chaud et on assaisonne avec vinaigrette et curry (ou tout autre sauce/épice tentante). C'est très simple et plutôt pratique quand on a plus grand chose pour faire à manger. Je pense que les noix se marient très bien avec le riz et que la vinaigrette ajoute un petit côté acide sympathique, le tout étant relevé par le curry.
avatar
Corriel
Pirate Kilteux Überboréen

Nombre de messages : 322
Age : 37
Localisation : Überborėa
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les végétariens sont nos amis

Message par Corriel le Lun 25 Aoû - 17:08

Les brochettes végétariennes

Pour faire un barbecue même sans viande ! Voici la version basique, on peut l'agrémenter de moult façons.

Ingrédients

- des tomates cerises
- du poivron (un de chaque couleur pour varier)
- un concombre
- petits oignons au vinaigre (en bonus)

Préparation

Couper en deux les tomates cerises si elles sont un peu grosses (plus d'un centimètre de diamètre). Couper le concombre en deux dans le sens de la longueur, puis faire des tranches d'un peu moins d'un centimètre de large. Couper les poivrons en lamelles puis en petits rectangles (jusqu'à deux centimètres de côté). Il suffit ensuite d'embrocher le tout sur des piques à broche (wah on s'en serait pas douté !), en alternant les légumes et les couleur. Environ six morceaux par brochette. Faire ensuite grillé au barbecue en tournant les brochettes de temps en temps jusqu'à ce que les légumes aient l'air un peu cuit (éviter d'en arriver à la carbonisation ^^).

On peut ensuite manger ça avec des sauces, comme par exemple la sauce au miel et à la moutarde (recette dans la section divers). Pour un repas complet les brochettes peuvent se faire accompagner d'une salade composée et/ou d'une tarte aux légumes.

Dans la version plus élaborée on peut aussi mettre des morceaux de tofu ou autre préparation à base de soja. Il semblerait que le tofu mariné passe très bien en brochette. En ce qui me concerne j'avais qu'un steak de soja sous la main, ça l'a très bien fait. Je l'ai juste coupé en morceaux avant de les embrocher (veillez à ne pas les faire trop petits, ça a tendance à s'effriter).

Et bon appétit bien sûr !
avatar
Corriel
Pirate Kilteux Überboréen

Nombre de messages : 322
Age : 37
Localisation : Überborėa
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Végéburger

Message par Corriel le Dim 8 Mar - 20:31

Végéburger

Envie d'un petit sandwich, pas le temps de cuisiner, rien de folichon sous la main, et si on se faisait un petit végéburger ?

Ingrédients

- un steak de soja
- un peu de fromage
- du pain de mie (complet ou aux céréales c'est encore mieux)
- de quoi saucer
- cornichons, feuilles de salade, petits oignons ou tout ce qui traîne et qui fait envie (bonus)

Préparation

Réchauffer le steak de soja. Couper-le ensuite en deux en partant du milieu, de manière à obtenir deux "tranches". Déposer du fromage coupé finement sur l'une des tranches et "refermer" le steak en posant l'autre moitié sur le dessus. Le fromage devrait fondre un petit peu si le steak est encore chaud.
Mettre deux tranches de pain de mie au grille-pain (ou au four) afin de les toaster à convenance.
Placer ensuite le steak fromageonné entre les tranches de pain.
On peut bien entendu ajouter une sauce ainsi que des feuilles de salade, des tranches de cornichons, de tomate ou autre.

Peut se déguster sans plus attendre, c'est meilleur tiède. Avec des chips et un coca ça passe bien pour un effet snack encore plus intense. Wink
avatar
Corriel
Pirate Kilteux Überboréen

Nombre de messages : 322
Age : 37
Localisation : Überborėa
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les végétariens sont nos amis

Message par Myschka le Mar 2 Oct - 4:24

Beignets d'aubergine


Allez, ça faisait longtemps que j'avais pas posté une recette de Tata Myschka. Et honnêtement, j'ai un peu hésité à partager ça avec toi tellement c'est tout con à faire. Mais qu'à cela ne tienne, étant donné que c'étaient probablement les meilleurs beignets d'aubergine que j'aie mangés de ma vie, et n'écoutant que mon immense générosité (et ma modestie, aussi), je partage quand même.

(cette recette convient pour les végétarien-ne-s, mais pas pour les vegans strict-e-s)

Mais j'ai pas besoin d'une friteuse pour faire ça ?

Que nenni mon/ma jeune ami-e. Si tu me connais un peu, tu sais que mon passé d'ex-fauchée m'a poussée à des extrémités telles que faire mon pain à-la-main-sans-machine, des crêpes sans oeufs et des burgers sans viande, et même des desserts à l'huile d'olive, alors c'est pas une absence de friteuse qui va me faire peur, namého. Maintenant, arrête de chercher la petite bête et prends des notes, steuplé.

Pour une belle aubergine, tu vas avoir besoin de :

- un œuf moyen à gros ;
- plus ou moins 100ml de lait (quoi, t'as pas encore capté que toutes mes recettes sont réalisées au pifomètre ?) ;
- 3 à 4 cuillères à soupe de farine (de la blanche fluide c'est bien, mais n'importe quoi fera l'affaire, je présume) ;
- un sachet de levure chimique ;
- 2 cuillères à soupe de parmesan râpé ;
- sel, poivre, éventuellement du romarin ;
- huile d'olive (beaucoup).

Question matos, pas besoin de beaucoup d'équipement :

- un couteau pour couper l'aubergine ;
- un grand bol ou un saladier ;
- une fourchette ;
- une cuillère à soupe ;
- une grande sauteuse ou un faitout assez large ;
- une écumoire (mais tu peux faire sans) ;
- du papier absorbant.

Ok, c'est bien joli tout ça, mais t'es sûre que la poêle pour faire de la friture ça va le faire ?


Ah, lecteur-trice de peu de foi. Regarde et admire :

- dans ton saladier, bats l’œuf et le lait en omelette à l'aide d'une fourchette ;
- rajoute le parmesan, puis la levure ;
- incorpore la farine petit à petit, toujours en fouettant avec ta fourchette ;
- évite de faire trop de grumeaux, ajoute sel et poivre, romarin si tu veux, rectifie si besoin les quantités de lait ou de farine jusqu'à obtenir une pâte à crêpes épaisse ;
- lave et coupe ton aubergine en tranches pas trop fines (3 à 4mm d'épaisseur) (garde la peau). Tu peux les faire dégorger avant au gros sel, mais c'est franchement pas obligatoire, puisque j'ai fait sans et que ça n'a rien changé ;
- dans ta sauteuse ou ton faitout, fais chauffer beaucoup d'huile d'olive à feu vif. Pas besoin cependant de faire un bain de friture, un demi-centimètre de haut suffit largement (et si c'est pas le cas, il suffira de rajouter de l'huile au fur et à mesure) ;
- trempe tes tranches d'aubergine dans la pâte à beignets de façon à ce qu'elles soient bien recouvertes. Tu peux faire ça en plusieurs fois si ton saladier est trop petit, tu auras assez de pâte ;
- à l'aide d'une cuillère à soupe, plonge délicatement deux ou trois beignets dans l'huile bien chaude (attention aux éclaboussures !) ;
- retourne-les au bout de quelques secondes, c'est très rapide à dorer ;
- quand tes beignets ont la couleur que tu veux, retire-les à l'aide d'une écumoire et dépose-les sur une assiette ou un plat recouverts de papier absorbant ;
- recommence l'opération jusqu'à ce que tu n'aies plus de beignets ;
- et voilà ! Des beignets moelleux ET croustillants.

Tu peux les manger chauds assaisonnés d'un trait de jus de citron et d'un peu de fleur de sel, en amuse-gueule, en entrée, ou même en plat principal si tu décides de tout manger, et crois-moi, tu vas vite être calé-e. Ou alors tu peux les garder pour plus tard, parce que tu sais quoi ? Froid, c'est super bon aussi. Et si t'aimes pas les aubergines, ça marche aussi avec des courgettes.

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les végétariens sont nos amis

Message par Andromède le Mar 2 Oct - 14:11

C'est bien, chaque fois que je lis que tu as fait la cuisine et/ou tes recettes, c'est à une heure où je dois manger x) Frustration zéro ! Merci beaucoup pour celle-ci, en tout cas !! o/ Je verrais si je trouve des aubergines potables au super U la prochaine fois que je vais faire les courses, hinhin~
avatar
Andromède
Encyclopédie

Nombre de messages : 174
Age : 28
Date d'inscription : 23/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.archivesdebeaurepaire.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les végétariens sont nos amis

Message par Myschka le Jeu 15 Nov - 18:22

Purée de potimarron au parmesan



Aujourd'hui, jeune aventurier-e de l'extrême, on va s'attaquer à un plat d'automne, voire d'hiver. Le truc qui te réchauffe et qui te réconforte quand il fait nuit à 17h et que t'as l'impression que tu ne reverras jamais le soleil : on va faire une purée de potimarron. Cette recette convient aux végés, voire aus vegans si tu enlèves le parmesan, et elle a été inspirée de la recette de soupe/purée de Mi.

Poti-quoi ?

Potimarron. C'est comme un potiron sauf que c'est plus petit et que s'il est bio, tu peux te passer de l'éplucher. Le mien était bio, de la taille d'un beau melon, et ça suffit pour deux à trois personnes selon l'appétit.

En-dehors du dit-potimarron, tu auras besoin de :

- une grosse pomme de terre ou de deux moyennes. Chez moi j'avais des vitelottes bio, mais n'importe quelle patate à purée fera l'affaire (surtout que les vitelottes c'est violet, et avec le orange du potimarron, ça donne un résultat...intéressant niveau couleur) (du coup, si tu veux garder une belle couleur orange, évite ; pour le goût ça change rien) ;
- un petit oignon ou une échalote : j'ai pris un oignon rouge bio parce qu'il y en avait des pas chers dans mon Biocoop, mais là aussi si tu veux garder une jolie couleur, il vaut mieux prendre un oignon jaune ou blanc ;
- sel (facultatif), poivre, épices : en ce qui me concerne j'ai pris un mélange d'épices cajun d'une box Gastronomiz, mais tu peux aussi utiliser du quatre-épices, de la muscade ou du garam massala ;
- du lait pour détendre ta purée (facultatif : pour les vegans, on peut remplacer par du bouillon de légume ou du lait végétal) ;
- de l'eau ou du bouillon (j'ai pris du bouillon de poule mais du bouillon de légume ça le fait aussi), de quoi couvrir tes légumes (à peu près un demi-litre) ;
- un peu de matière grasse : là encore, c'est comme tu veux, j'ai pris de l'huile d'olive et un peu de beurre mais c'est selon tes préférences ;
- environ 50 grammes de parmesan râpé (facultatif).

Question matos, pas grand-chose :

- une grande casserole ou un faitout ;
- un mixer ou un presse-purée ;
- éventuellement un micro-ondes (ou une deuxième casserole) ;
- une cuillère pour mélanger ;
- un économe ;
- un couteau.

Tu as tout ce qu'il te faut ? Ok, c'est parti !

Commence par nettoyer soigneusement tes patates et ton potimarron, puis épluche-les (tu peux garder la peau du potimarron si ce dernier est bio). Retire les graines du potimarron (il paraît qu'on peut les faire griller au four mais j'ai pas tenté).
Hache finement ton oignon ou ton échalote.
Précuis tes pommes de terres et ton potimarron : quelques minutes à la vapeur au micro-ondes, dans un récipient couvert de film alimentaire avec un peu d'eau, ou dans une casserole d'eau bouillante. Tu peux aussi zapper cette étape mais du coup les temps de cuisson seront plus longs.
Dans ton faitout, fais fondre quelques minutes à feu doux ton oignon émincé dans un peu de matière grasse.
Quand tes légumes sont précuits, découpe-les grossièrement en morceaux et rajoute-les dans le faitout. Remonte un peu le feu, fais-les revenir quelques instants, puis couvre d'eau ou de bouillon à hauteur.
Sale, poivre, rajoute tes épices.
Laisse mijoter une demi-heure à couvert, à petits bouillons : il faut que le liquide réduise mais pas que la purée attache. Tu peux détendre la purée avec du lait ou du bouillon si elle est trop épaisse.
Si tu as épluché ton potimarron, utilise juste un presse purée ; sinon, un coup de mixer va homogénéiser tout ça.
Au dernier moment, rajoute le parmesan et mélange bien.

C'est tout ! Ça se marie très très bien avec du poulet rôti au citron, ou alors avec des lentilles pour les végés.

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les végétariens sont nos amis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum