[BD] La Page Blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[BD] La Page Blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Message par Andromède le Lun 5 Mar - 19:14

Bon, j'aurai mis un peu plus de temps que prévu, finalement, mais après un mois et demi sans craquage de slip, ou presque, j'ai profité d'un petit bouquet d'oseille assez inattendu pour aller faire un tour chez Kévin (qu'était même pas là, d'ailleurs, honte sur lui). Bref, tout ça pour dire : j'ai enfin pu lire La Page Blanche, l'album en collab de ces deux grands dieux bloggesques que sont Boulet et Pénélope o/


"Je pleurais... Je venais chercher quelque chose ?... Rencontrer quelqu'un ?... Pourquoi hier ? Je suis QUI, moi ?"

Une jeune femme se réveille dans Paris.
Elle ne se souvient ni de son nom, ni de ce qui l'a amenée là. Son passé a disparu.


Un dessin valant toujours mieux qu'un long discours, si jamais vous n'en avez pas encore eu l'occasion, je vous invite à aller lire le prologue qui est dispo sur le blog de Boulet, et qui donne une assez bonne idée de l'ambiance générale.

Pour résumer le début : Eloïse se réveille. Comme ça, pouf, de nulle part. Elle est à Montgallet, sans la moindre idée de ce qu'elle fait là, avec un sac, des affaires et une carte d'identité totalement inconnus au bataillon pour elle. Elle est là. Juste là, comme téléportée de nulle part dans la peau et la vie de quelqu'un d'autre. Panique or not panique ? Pour le moment, no panic. Ce n'est pas grave si la personne à qui elle "emprunte" son sac, son adresse, ses tickets de métro et son plan de Paris n'est pas elle, la nuit tombe, il faut bien qu'elle bouge de ce banc, qu'elle fasse quelque chose, tout va bien finir par lui revenir.

Sauf que non.

L'appart' dans lequel elle arrive à rentrer tant bien que mal est étranger, le chat qui lui saute dessus en ronronnant la fait chier, elle n'a pas le mot de passe pour allumer l'ordi, le téléphone ne contient que des contacts de boulot, la bibliothèque est remplie de Dan Brown, Marc Lévy, Guillaume Musso et autres Anna Gavalda, le gel douche pue, le parfum pue, et le frigo est rempli de surgelés. Rien dans cette vie qui est censée être la sienne, mais qui lui semble davantage n'être qu'un vaste cliché sans la moindre personnalité ne lui dit rien, elle ne reconnait rien, elle ne se souvient de rien.

Toujours pas panique, sûr ?

Honnêtement, avec le pitch de départ et le peu d'aperçus que j'en avais eu, je ne m'attendais pas à ce que La Page Blanche soit un moment de lecture aussi drôle. Ce n'est pas une histoire comique, bien sûr, et le fond du propos est même assez.... bon, pas désabusé mais presque, quand on y pense, mais bon, j'aurai dû m'en douter, ça reste du Boulet et du Pénélope. Autrement dit : on se marre. Sincèrement, entre Eloïse qui malgré son calme apparent se fait des films (littéralement) à chaque fois qu'elle est sur le point de découvrir un nouveau pan de "sa vie" ou un nouvel indice (les paquebots de la gare de Lyon XD), les perles des clients de chez Grambert, les clichés du fantasme qui ne sont finalement remplacés que par les clichés de la réalité (la rupture tragique avec l'aventurier américain VS la biture et le coup d'un soir avec un collègue), le côté "enquête policière" pour résoudre les mystères les plus ordinaires, les clins d'oeil et l'humour à la con ("Eloïse m'a tuer" XD), bref : c'est drôle. Un peu triste aussi, malgré la fin somme toute assez optimiste, avec la découverte de ses propres bêtises, de tous les trucs desquels elle est passé à côté alors qu'elle était "elle-même" et qu'elle ne découvre réellement qu'une fois qu'elle ne l'est plus, la gradation dans l'affolement et la tristesse des découvertes, etc.... Mais au final, c'est franchement le sourire qui l'emporte, pour ma part, du moins. Parce que l' "après" promet beaucoup plus que l' "avant", de toute façon, et que l'héroïne reste avant tout un personnage drôle et attachant.

Côté dessin, j'ai beau avoir parfois un peu de mal avec l'univers graphique de Pénélope Bagieu, pour le coup, il colle parfaitement à l'histoire, puisque son trait lui-même véhicule l'image du "cliché fille qui se moque de lui-même". Pour le reste, c'est dynamique, bien mis en scène (avec quelques cases assez impressionantes, comme celle où elle sort et aligne toutes affaires une par une dans tout son appart'), avec un décor parisien ordinaire très marqué (et qui m'a d'autant plus fait sourire que ça se passe précisément dans mon coin) et une ambiance vraiment chouette.

Le seul point noir que j'aurai envie de souligner, en fait, c'est le côté souvent un peu frustrant des réactions d'Eloïse. Dès le départ, elle s'oblige à ne pas paniquer, à prendre et à faire les choses rationnellement... Mais du coup (au début, du moins, parce que la panique et la peur arrivent ensuite), on a vraiment l'impression qu'il manque quelque chose pour qu'on y croit tout de suite, à cause de ce côté hyper rationnel du personnage et du fait qu'elle passe tout de suite en mode "enquête" plutôt que de s'affoler et de se demander ce qui lui arrive. Ce sentiment passe très vite, précisément à cause des découvertes qu'elle fait sur elle-même "avant", et parce que comme dit, son rapport aux découvertes en question évolue très vite, mais... ça reste quand même un petit "mais", justement. Pas suffisant pour me faire oublier ma bonne impression, mais il fallait le signaler tout de même, sinon l'album lui-même aurait peut-être été un cliché x)

En clair, peut-être pas l'album de l'année, mais un très bon moment de lecture, qui si vous êtes comme moi, vous fera tout de même méditer devant le contenu de vos propres affaires en vous posant des questions pendant un instant^^
avatar
Andromède
Encyclopédie

Nombre de messages : 174
Age : 28
Date d'inscription : 23/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.archivesdebeaurepaire.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BD] La Page Blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Message par Mi le Mer 7 Mar - 16:48

C'est officiel, donc, je te l'emprunte. T'as pas le choix, la *__*

_________________
"Bordel de foune de baraque à frites tenue par des chinetoque dysentriques! Quelle merde!"
avatar
Mi
Admin

Nombre de messages : 1542
Age : 33
Date d'inscription : 07/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://littherature.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BD] La Page Blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Message par Andromède le Mer 7 Mar - 19:27

Il n'attend que toi x)
avatar
Andromède
Encyclopédie

Nombre de messages : 174
Age : 28
Date d'inscription : 23/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.archivesdebeaurepaire.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BD] La Page Blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Message par Mi le Jeu 22 Mar - 13:27

Emprunté et lu\o/

Comme tu le disais, effectivement, c'est pas la BD de l'année, mais ça reste un très très bon moment de lecture- surtout que j'aime bien ce genre d'histoire, a mi chemin entre nawouak total et nostalgie féroce.

Parce que perso, le sentiment qui a dominé tout ça, c'est surtout la nostalgie. Avec quelques passages assez tristounes, comme celui du pub, ou du parc...

Et la fin...la fin. Rah. Elle est juste parfaite, avec ce petit pincement au coeur et le sourire débile qui s'invite tout seul. Rien que pour la fin, et la moral (si je peux dire ça comme ça), qui va avec, définitivement, c'est une bd que je recommanderais.

Et que du coup, je vais aller relire x)

_________________
"Bordel de foune de baraque à frites tenue par des chinetoque dysentriques! Quelle merde!"
avatar
Mi
Admin

Nombre de messages : 1542
Age : 33
Date d'inscription : 07/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://littherature.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BD] La Page Blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Message par Andromède le Ven 23 Mar - 0:55

J'ai pas répondu ici, du coup, honte sur moi ^^;

Marrant que tu emploies le terme "féroce" pour nostalgie, j'avoue ne pas l'avoir ressentie à ce point là (comme je disais, pour moi, c'est surtout le côté totalement décalé de la situation et l'optimisme de la fin que j'ai retenu), mais c'est vrai que du coup ça a quelque chose de super angoissant de se dire que "rater sa vie", ça peut être ça aussi...

Contente que ça t'ait plu, en tout cas <3
avatar
Andromède
Encyclopédie

Nombre de messages : 174
Age : 28
Date d'inscription : 23/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.archivesdebeaurepaire.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BD] La Page Blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Message par Mi le Ven 23 Mar - 1:05

Je sais pas si féroce était le bon mot, mais oui, nostalgie très forte quand même: elle passe quand même une partie du bouquin a courir après son passé, et y'a quand même un moment dans le bouquin ou on est assez incertain sur quoi cette quête va mener, et si justement, elle va pas mener a un acte un peu désespéré.

Parce que oui, quand même, ce qu'elle découvre sur cette autre qu'elle a été....c'est flippant. ça amène a se poser des questions, et plutôt existentielle, quand même.

_________________
"Bordel de foune de baraque à frites tenue par des chinetoque dysentriques! Quelle merde!"
avatar
Mi
Admin

Nombre de messages : 1542
Age : 33
Date d'inscription : 07/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://littherature.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BD] La Page Blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Message par Andromède le Ven 23 Mar - 1:23

Ah, vip, pour ça je suis entièrement d'accord avec toi^^ Mais disons que le traitement de la chose et la seconde chance qui lui est offerte (ou mieux : qu'elle s'offre elle-même), passer de "je sais qui je suis mais je ne suis personne" à "je ne sais pas qui je suis mais je vais le découvrir parce que je peux enfin devenir quelqu'un", j'ai trouvé que c'était une belle invitation à aller de l'avant et passer au dessus cette "absence d'histoire" qu'elle se découvre, justement^^ et que du coup, ça atténue ce côté super angoissant, en apportant une possibilité de réponse aux questions existentielles.
avatar
Andromède
Encyclopédie

Nombre de messages : 174
Age : 28
Date d'inscription : 23/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.archivesdebeaurepaire.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BD] La Page Blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Message par Myschka le Dim 15 Avr - 3:27

Je l'ai lu cet après-midi (enfin, hier, vue l'heure) et c'est franchement une belle surprise.

La fin est géniale : il y a beaucoup d'optimisme certes, mais aussi une résignation incroyable. Finalement c'est assez triste de se dire qu'elle tourne le dos aussi "facilement" à son passé, parce que quelque part ça implique qu'il n'y avait vraiment rien à quoi se rattacher, c'est quand même assez terrible. Comme dit Mi, ça amène à se poser des questions.

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BD] La Page Blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Message par Mi le Dim 15 Avr - 3:59

C'est pas tant sa résignation que j'ai trouvé triste, mais plutôt le constat qu'elle fait de ce qu'elle a été, ou plutôt, pas été^^

_________________
"Bordel de foune de baraque à frites tenue par des chinetoque dysentriques! Quelle merde!"
avatar
Mi
Admin

Nombre de messages : 1542
Age : 33
Date d'inscription : 07/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://littherature.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BD] La Page Blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Message par Myschka le Dim 15 Avr - 13:14

Oui, y a ça aussi, mais je pense que c'est lié.

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BD] La Page Blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Message par Andromède le Lun 16 Avr - 22:00

Contente que ça t'ait plu aussi, du coup !^^

Effectivement, c'est pas super glop, comme bilan de vie... Mais disons que ce que j'ai trouvé optimiste, c'est la deuxième chance qui lui est offerte, ou plutôt qu'elle s'offre à elle-même. Plutôt que d'en rester à ce fameux constat du "je ne suis rien qui en vaille la peine", elle décide de se prendre en main et de changer : sur le fond je trouve que c'est quand même une jolie illustration de tout ce qu'une remise en question peut avoir de positif^^
avatar
Andromède
Encyclopédie

Nombre de messages : 174
Age : 28
Date d'inscription : 23/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.archivesdebeaurepaire.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BD] La Page Blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum