[Pétition] La crise du manga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Pétition] La crise du manga

Message par Sherryn le Sam 28 Mar - 17:37



Description


Alors qu'il y a quelques années les mangas n'étaient que très peu connus dans notre chers pays, ils sont aujourd'hui un véritable phénomène. Mais un phénomène qui a un coût, et un coût qui ne cesse d'augmenter alors que sa qualité, elle, ne fait que diminuer !

Voici comment certains éditeurs se justifient :

"Nous avons parfaitement conscience que, pour le lecteur, ce n'est jamais une bonne nouvelle, et très franchement, nous aurions préféré nous en passer, car le risque est que les ventes baissent à cause de cela, mais nous n'avions malheureusement pas le choix, tant tous nos frais augmentent, que ce soit le prix du papier ou les coûts d'impression. Même les éditeurs japonais demandent des droits de plus en plus élevés !
Pour continuer à produire des objets livres de bonne qualité (papier blanc et souple, impression de qualité, vernis et autres effets sur les jaquettes pour mettre en valeur l'illustration, pages couleur et/ou poster en début de volume...), nous sommes donc obligés d'augmenter légèrement nos tarifs. Idéalement, nous souhaitions nous contenter de 8,30 euros, ce qui permettait, lorsque le détaillant applique la remise de 5%, de rester en dessous de 8 euros, mais ce prix était bien trop éloigné de celui qui nous était recommandé (8,95 euros) et nous avons donc dû compromettre à 8,50 euros."
(Edition Asuka, Lundi 9 mars 2009)

Dans ce cas, comment pouvons nous expliquer que nous nous retrouvions avec des mangas au papier jaunâtre, aux cadres et aux pages mal coupés, avec une multitude de fautes d'orthographe et bien souvent avec des sorties repoussées plusieurs fois par mois? Où sont passées vos promesses de qualité ? Nous nous fichons royalement que le titre de nos mangas soit vernis ou satiné, qu'il y ait une page couleur ou un poster ou tout autre détail purement marketing, alors pourquoi devrions nous payer pour ça ? Foutage de gueule des lecteurs dirons-nous vulgairement mais justement.

La constat est simple, maintenant que les éditeurs se sont rendu compte de l'intérêt économique des mangas, ils vont tirer sur le filon jusqu'à épuisement de celui-ci en délaissant la qualité au profit de la quantité. Mais aujourd'hui il serait temps de se rendre compte qu'un manga coûte presque 10 Euros contre 35-40 francs (environ 5 euros) il y a quelques années ! Une augmentation injustifiée au vu de la qualité de travail de plus en plus déplorable fournie par les éditeurs !

Nous ne sommes pas des vaches à lait ! Sous prétexte que les mangas sont une passion pour beaucoup, les éditeurs vont continuer à hausser leurs prix et baisser leur qualité (Asuka à récemment encore décidé d'augmenter les prix de ses mangas à 8,50, de même que Tonkam et Akata Delcourt, alors que la qualité des papiers ne cesse de se détériorer et les fautes de se multiplier), bientôt les mangas deviendront un luxe que nous aurons bien du mal à nous offrir ! Vous rendez vous compte qu'il est maintenant presque impossible de terminer une série d’une dizaine de tomes pour moins de 80-100 Euros ? Depuis quand 200 pages en noirs et blanc valent-elles plus chers qu'une BD cartonnée et colorisée ? C'est scandaleux !

Il est grand temps que les éditeurs cessent de nous prendre pour des imbéciles et se rendent compte que ce qui fait vivre l’industrie du manga, ce sont ses consommateurs. Des consommateurs qui sont très majoritairement des adolescents et des étudiants qui n'ont pas les moyens de subir une telle augmentation des prix dans un contexte aussi difficile que celui de la crise économique actuelle. Car à ce rythme nous serons beaucoup à préférer nous abimer les yeux en lisant les mangas sur internet, plutôt que de payer une fortune injustifiée pour un travail bâclé. A trop tirer sur leurs vaches à lait, les éditeurs vont les vider et elles iront voir ailleurs.

Peut être la communauté longtemps silencieuse a-t-elle, en vivant pleinement sa passion du manga, elle même contribué à cette scandaleuse dégradation de la qualité d'un service qui est déjà plus que rentable pour les maisons d'édition ? Alors il est de notre devoir de nous faire entendre en tant que groupe, uni par une même passion, pour appuyer de tout notre poids afin d'obtenir une réaction concrète, au lieux de continuer à supporter un service dont la qualité ne peux plus nous satisfaire et dont l'augmentation des prix est une véritable incitation à nous tourner vers des moyens moins légaux mais plus respectueux de notre passion et de notre portefeuille.


C'est pour ces motifs que nous demandons:

- Des prix proportionnels à la qualité du manga/manhwa.
- Des prix réalistes et raisonnables.
- Des prix fixes.
- Des textes sans fautes d'orthographe et sans erreurs de bulle, qui représentent le sommet du manque de respect envers les consommateurs qui payent le produit.
- Des efforts pour la découpe des pages (les textes coupés c'est inadmissible).
- Des traductions fidèles aux versions originales.
- Des traductions qui ont un sens et non des phrases sans queue ni tête.
- Des dates de parution respectées.
- Des reports exceptionnels et justifiés.


Des requêtes parfaitement légitimes qui ne devraient pourtant pas avoir à se retrouver sur une pétition tellement elles semblent évidentes.



Ceux et celles qui partagent ce point de vue sont invités à signer ICI
avatar
Sherryn
Roman de Gare

Nombre de messages : 112
Age : 30
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pétition] La crise du manga

Message par Myschka le Sam 28 Mar - 17:44

Moi ça fait bien longtemps que j'ai plus les moyens de me payer ma dose de manga tous les mois, du coup, c'est moche, mais je suis passée aux scans. Surtout que comme l'article que tu mets en lien le souligne justement, la qualité a tellement baissé que maintenant même les traductions des teams de scans peuvent presque rivaliser avec certaines éditions papier -_-'

D'ailleurs si Ana passe par-là elle pourra te dire deux ou trois trucs assez édifiants à propos des méthodes des éditions Tonkam >_<

_________________
L'alcool, c'est mal. En même temps l'eau ça fait rouiller, alors c'est pas comme si on avait le choix, hein.

"Rule number one of wizardry, kid : they never expect bazookas".
avatar
Myschka
Connasse Cynique en Chef

Nombre de messages : 909
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://myschka.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum